7 mai 2015-Les faux-Sourires [Photographe enfants Montréal]

Poulette s’est fait photographier par quelqu’un d’autre récemment. J’étais en recul, mais j’ai quand même vu quelque chose qui m’a fendu le coeur: “ok ma belle, fais-moi un beau sourire”, dis l’homme au Kodak.
Et je vois cette expression inconnue, ce sourire parfaitement rectangulaire, une rigidité rigor mortis et des yeux qui ne souriaient pas du tout.
“Allons, allons, t’es capable”
Et je la vois se débattre dans la situation, chercher à donner ce qu’on lui demande.
Mais…il n’y a rien de drôle…
C’est dans des moments comme celui-ci que les enfants apprennent à forger le visage à présenter à la caméra, pour le meilleur ou le pire. Souvent le pire…
Les enfants à qui on a “enseigné” à sourire sont les plus difficiles à décoincer. Ils sont là, à se faire sécher les dents, l’air de dire “allez, je fais ce qu’il faut, clique et laisse-moi partir”.
Pour avoir photographié des tonnes d’enfants, puis-je me permettre de vous suggérer fortement de ne pas:
-Leur indiquer de comportement à adopter devant un appareil-photo. C’est à vous de faire le travail! Attirez leur attention et faites les rire si vous tenez à ce qu’ils rient!
-Ne leur faites pas dire Cheeeeese! Sourire rectangulaire-coincé garanti
-Si c’est une occasion, lâchez prise le moment venu sur l’habillement et les cheveux. Plus la pression sera forte et moins la photo sera bonne. Les enfants sentent tout ça!
-N’évaluez pas leur capacité à prendre une bonne/mauvaise photo devant eux. “Lui il fait toujours cette face là” “Elle c’est une vraie poupée.” Ce genre de commentaire les accompagne souvent longtemps.
-Respectez-les. Ce sont des personnes comme vous qui deviennent vulnérables en mode performance.
Et voici ce qui marche pour moi:
-Faites le clown, si vous tenez aux beaux sourires
-Appréciez-les au naturel. Les parents aiment toujours les photos souriantes mais il y a aussi les images qui nous font dire: ça c’est tellement lui!
Et c’est tout aussi précieux.